Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Claude Rolley

Erdmann Ulrich, Römische Spuren in Burgund. Ein archäologischer Reiseführer (« Traces romaines en Bourgogne. Guide archéologique »)

Wiesbaden, 2004, 184 p. + cahier de 28 pl. coul. ; ill. dans le texte.
p. 400-401

Texte intégral

1Ce livre à l’aspect dense, de réalisation très soignée, avec une reliure dont la qualité permettra de le lire sur les sites ou dans les musées, s’annonce comme un guide ; c’est davantage, en fait, un inventaire, n’imposant pas d’itinéraire, et à peine une hiérarchie des sites et des musées. Un « cadre historique », avec de longues citations de quelques grands textes, surtout de Diodore de Sicile, est suivi d’un tableau de la civilisation gallo-romaine, illustré de renvois aux exemples bourguignons : routes et fleuves, théâtres, thermes, habitat, religion et sanctuaires, sculpture religieuse et funéraire, objets divers. L’auteur, qui n’est pas un « professionnel », a beaucoup lu ; il donne une bibliographie générale, et de très nombreuses références dans les notes ; il a, en particulier, dépouillé la CAG. Une liste des musées et des sites donne toutes les indications utiles, y compris les nos de téléphone et de fax des musées ; il y a peu d’erreurs. Car il est clair que l’auteur a tout visité, avec une passion qui transparaît discrètement.

2La matière est divisée en quatre chapitres, « Autun, le Morvan et l’ouest », « Auxerre et le nord-ouest », « Dijon et la Côte-d’Or », « Chalon, Mâcon et le sud ». En tête de chaque chapitre sont annoncés quelques sites majeurs, puis les sites secondaires. Les musées sont présentés en même temps que les sites eux-mêmes. Dans l’ensemble, le texte est clair et agréable à lire. On trouvera donc là, et pas seulement pour la visite, une somme de renseignements ; la présentation synthétique ne fait évidemment pas du tout double emploi avec les trois volumes parus de la CAG.

3On peut, bien entendu, émettre quelques regrets, ou considérer qu’il y a quelques lacunes. Ce qu’il écrit sur Châtillon-sur-Seine et les sites dont les découvertes sont présentées au musée est très insuffisant ; l’un des intérêts du musée d’Avallon réside dans les villas des environs, à peine mentionnées ; l’auteur n’a pas vu la publication du Lycée Militaire d’Autun. Il manque une carte de la Bourgogne antique, avec les sites et les routes ; on attendrait une photo ou le dessin de la restitution de la façade des thermes de Sens. Les photographies d’œuvres et d’objets dépendent probablement de la générosité des musées auxquels l’auteur s’est adressé ; mais on aurait préféré des photos des sculptures du Tremblois ou du Montmarte d’Avallon, par exemple, à trois fragments de verres polychromes d’Autun. Les seules mauvaises photos sont celles d’Escolives. Il y a quelques fautes d’orthographe dans les noms français.

4Malgré quelques initiatives un peu dispersées, la production française offre peu d’équivalents à ce volume, que sa langue risque de rendre difficilement accessible à bien des lecteurs français.

Pour citer cet article

Référence électronique

Claude Rolley, « Erdmann Ulrich, Römische Spuren in Burgund. Ein archäologischer Reiseführer (« Traces romaines en Bourgogne. Guide archéologique ») », Revue archéologique de l’Est, Tome 54 | 2005, [En ligne], mis en ligne le 07 septembre 2008. URL : http://rae.revues.org/1137. consulté le 24 mars 2017.

Auteur

Claude Rolley

 

Articles du même auteur

Droits d'auteur

© Tous droits réservés