Navigation – Plan du site

Supplément 19

Jean-Pierre Nicolardot, L’habitat fortifié pré- et protohistorique en Côte-d’Or : les camps de Myard à Vitteaux et du Châtelet d’Étaules dans le contexte archéologique régional (du Ve millénaire au IVe siècle avant J.-C.).

image

Jean-Pierre Nicolardot, L’habitat fortifié pré- et protohistorique en Côte-d’Or : les camps de Myard à Vitteaux et du Châtelet d’Étaules dans le contexte archéologique régional (du Ve millénaire au IVe siècle avant J.-C.).
19ème supplément à la Revue Archéologique de l’Est
Dijon, S.A.E., 2003, 374 p., ill. N & B et coul., 2 dépliants h.t.
ISBN : 2-9510239-6-0 - ISSN : 0035-0745
20 € + port.

S'appuyant sur trois décennies de travaux de terrain et de recherches bibliographiques en Côte-d'Or, l'ouvrage que publie aujourd'hui la R.A.E. reprend une thèse de doctorat soutenue, en 1993, à l'Université de Franche-Comté par Jean-Pierre Nicolardot, chercheur au C.N.R.S.
Après l'historique et la définition de l'habitat fortifié aux temps préhistoriques et protohistoriques, l'auteur présente les résultats de ses recherches stratigraphiques sur deux sites clefs de la Côte-d'Or pour l'étude des premières architectures défensives, le Camp de Myard à Vitteaux, entre les vallées de l'Armançon et de la Brenne, et le Châtelet d'Étaules, dans la vallée du Suzon. Ces deux sites ont été occupés plus particulièrement au Néolithique moyen et au Bronze final, ainsi que, pour le second, au premier Âge du Fer.
Au-delà du cadre de ces deux gisements bourguignons, le lecteur trouvera une abondante matière comparative de sites témoins des activités ou de la présence humaine en Côte-d'Or, depuis la fin de la Préhistoire jusqu'aux Âges des Métaux (habitats ouverts, nécropoles, dépôts et objets isolés remarquables...).
La documentation iconographique et la bibliographie, qui dépassent largement les limites régionales, complètent les acquis de l'archéologie de terrain.

SOMMAIRE

Chapitre I : L’habitat fortifié pré- et protohistorique : présentation
I.1 Étude archéologique
I-2 Historique des recherches sur les habitats fortifiés en France
I-3 La Côte-d'Or : un territoire propice à l'implantation des habitats fortifiés

Chapitre II : le camp de Myard à Vitteaux (Côte-d’Or) du Néolithique moyen au Bronze final
II-1 Présentation générale du site
II-2 Le Camp de Myard au Néolithique moyen (V
e au IVe millénaire avant J.-C.)
II-3 Le Camp de Myard au Néolithique final (IV
e au IIIe millénaire avant J.-C.)
II-4 Le Camp de Myard au Bronze final (XII
e au VIIIe siècle avant J.-C.)
II-5 Conclusion : le Camp de Myard, habitat préhistorique et forteresse protohistorique

Chapitre III : Le Châtelet d’Étaules (Côte-d’Or) du Néolithique moyen au Hallstatt final
III-1 Présentation générale du site
III-2 Le Châtelet d’Étaules au Néolithique moyen (V
e au Ier millénaire avant J.-C.)
III-3 Le Châtelet d’Étaules au Néolithique final (IV
e au IIIe millénaire avant J.-C.)
III-4 Le Châtelet d’Étaules au Bronze final (IX
e siècle avant J.-C.)
III-5 Le Châtelet d’Étaules au premier Âge du Fer (IX
e au Ve siècle avant J.-C.)

Chapitre IV : L’habitat de hauteur fortifié pré- et protohistorique en Côte-d’Or dans son environnement archéologique (IVe millénaire au Ve siècle avant J.-C.)
IV-1 La répartition géographique des habitats défensifs

Chapitre V : Conclusions : apports des recherches et interrogations
V-1 Au Néolithique moyen : des pratiques cultuelles liées aux structures défensives
V-2 L'habitat fortifié au Néolithique final
V-3 L’habitat fortifié à l’Âge du Bronze
V-4 L’habitat fortifié au début de l’Âge du Fer
V-5 La question des remparts calcinés ou vitrifiés
V-6 Le rôle des voies de circulation dans l'implantation des habitats fortifiés au Hallstatt

Annexes :
- Étude de la faune du Camp de Myard et du Châtelet d’Étaules, par Th. Poulain
- Étude de la faune du Camp de Myard, mise au jour après 1996
, par O. Putelat

Catalogue : inventaires des habitats et découvertes pré- et protohistoriques en Côte-d’Or

---

Cet ouvrage, édité par la Société Archéologique de l’Est, a bénéficié de l’aide du Ministère de la Culture (Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bourgogne), de la Région de Bourgogne via le Comité Régional de la Recherche Archéologique en Bourgogne, du Département de la Côte-d’Or via le Comité Départemental de la Recherche Archéologique en Côte-d’Or, et du Groupe d’Études Régionales de Préhistoire et de Protohistoire.

Document annexe