Navigation – Plan du site

Supplément 28

Pascale CHARDRON-PICAULT dir., Aspects de l’artisanat en milieu urbain : Gaule et Occident romain, Actes du colloque international d’Autun, 20-22 sept. 2007.
Image1

Pascale CHARDRON-PICAULT dir., Aspects de l’artisanat en milieu urbain : Gaule et Occident romain, Actes du colloque international d’Autun, 20-22 sept. 2007.
28ème supplément à la Revue Archéologique de l’Est
Dijon, S.A.E., 2010, 436 p, ill. N & B et coul.
ISBN 978-2-915544-14-5 - ISSN 1773-6773
30 € + port

Le colloque international intitulé L’artisanat antique en milieu urbain de Gaule romaine et des régions voisines s’est tenu à Autun, du 20 au 22 septembre 2007, à l’initiative de Pascale Chardron-Picault. Cet événement s’inscrivait certes dans la prolongation de plusieurs rencontres et monographies qui se sont efforcées, ces dernières années, de faire le point sur l’artisanat durant la période romaine, mais il apportait quelque chose de plus. Il se déroulait dans le chef-lieu de la cité des Éduens, et cela a assurément contribué à sa coloration spécifique. La qualité et la diversité des productions artisanales d’Autun-Augustodunum apparaissent en effet aujourd’hui avec toujours davantage d’évidence.
Malgré cela, une minorité des 33 études réunies dans ces Actes est consacrée à Autun et à la Bourgogne antique, l’ambition du colloque étant de toucher toute la Gaule, et même l’Italie et les provinces occidentales de l’Empire.

Le volume s’organise autour de trois thèmes :
- Le premier, Les espaces urbains réservés à l’artisanat, regroupe des contributions portant sur la nature des métiers pratiqués dans les villes et leur évolution, sur leur localisation dans des quartiers réservés ou au contraire sur leur imbrication avec d’autres activités dans les zones commerçantes.
- Le second, Vie, statut et savoir-faire des artisans, apporte notamment un éclairage renouvelé sur l’homme-artisan, son statut, son apprentissage, sa reconnaissance sociale…, dans une visée ample d’archéologie et d’histoire sociale, d’histoire économique, d’histoire des savoirs.
- Le troisième, La transformation des matériaux, rassemble des synthèses sur la place de ces activités, la connaissance des techniques et des savoir-faire, grâce à de nouvelles découvertes et  surtout de nouvelles analyses.

La rencontre a ainsi permis de faire progresser la connaissance sur une série de questions majeures : l’insertion des ateliers dans les villes et les liens entre production et urbanisme, l’aménagement des ateliers et des boutiques, les chaînes opératoires, l’organisation par corps de métiers, les circuits économiques, les évolutions et les changements techniques et de mode. La qualité et la variété des auteurs, historiens et spécialistes des techniques, archéologues, archéomètres, archéozoologues, épigraphistes, historiens de l’art, l’équilibre entre les synthèses, les études d’un métier ou d’un site et l’approche historique ont permis de dépasser la diversité des approches pour étudier sous toutes ses facettes « l’artisan… héros secret » de l’histoire ancienne, pour paraphraser une formule célèbre de P. Vidal-Naquet.

SOMMAIRE

Avant-propos, par Olivier de CAZANOVE, Henri GAILLARD de SÉMAINVILLE, Jean-Paul GUILLAUMET

PREMIÈRE PARTIE : LES ESPACES URBAINS RÉSERVÉS À L’ARTISANAT

Topographie des activités en Gaule - Jean-Claude BÉAL, Formes architecturales et gestion de l’espace dans les ateliers artisanaux gallo-romains
- Martine JOLY, Les artisans dans les capitales de cité de l’est de la Gaule
- Anika DUVAUCHELLE, L’artisanat dans les villes romaines de Suisse
- Armand DESBAT, L’artisanat antique à Lyon
- Anne-Marie JOUQUAND, Alain WITTMANN, Des ateliers et des boutiques en bordure d’un complexe monumental (thermes, forum ?) à Poitiers à la fin du IIIe siècle après J.-C.
- Laurent GUYARD, Sandrine BERTAUDIÈRE, Stéphanie ZELLER, L’artisanat dans la ville sanctuaire gallo-romaine du Vieil-Évreux : état des connaissances
- Grégory Schütz, L’artisanat antique dans le chef-lieu de cité Vieux Aregenua (Calvados)
Continuité et chronologie des espaces artisanaux en Gaule
- Pascale CHARDRON-PICAULT , Jean-Paul GUILLAUMET, Yannick LABAUNE, De Bibracte à Augustodunum : permanences et évolutions des activités manufacturières de l’époque gauloise à la fin du Haut-Empire
- Anne BOCQUET, Données nouvelles sur un quartier à vocation artisanale, son évolution et ses conséquences sur l’urbanisme de Jublains (Noviodunum), Mayenne
Topographie des activités en dehors de la Gaule
- Jean-Paul MOREL, Topographie de l’artisanat et organisation du travail en Gaule méridionale et en Méditerranée occidentale jusqu’au début de l’Empire
- Nicolas MONTEIX, La localisation des métiers dans l’espace urbain : quelques exemples pompéiens

DEUXIÈME PARTIE : VIE, STATUT ET SAVOIR-FAIRE DES ARTISANS

L’apport des sources : archéologie, épigraphie et iconographie
- Alain FERDIÈRE, Réflexions sur la relativité de la valeur heuristique des sources en histoire économique et sociale pour l’Antiquité : l’exemple des différents artisanats en Gaule romaine
- Yann LE BOHEC, Épigraphie et métiers chez les Éduens et les Lingons pendant le Haut-Empire
- Maria Luisa BONSANGUE, L’apport des sources épigraphiques à la connaissance de l’artisanat à Narbonne (fin Ier siècle av. J.-C. - Ier siècle ap. J.-C.)
- Nicolas TRAN, L’apprentissage et le statut de travail des artisans en Gaule romaine
- Monique DONDIN-PAYRE, Écriture et travail du schiste : analyse d’une complémentarité artisanale dans l’Occident romain
- Claudine ALLAG, Mais qui étaient donc les peintres gallo-romains ?
Techniques et savoir-faire des artisans- Julien BOISLÈVE, Artisanat du stuc : un exceptionnel décor d’époque romaine à Autun
- Evelyne CHANTRIAUX, Marion HAYES, Christophe LAPORTE, Andréas PHOUNGAS, Maurice SIMON, Remarques sur la technologie de quelques mosaïques gallo-romaines
- Laetitia CAVASSA, François DELAMARE, Monique REPOUX, La fabrication du bleu égyptien dans les Champs Phlégréens (Campanie, Italie) durant le Ier siècle de notre ère
- Nicolas TISSERAND, Les outils en fer du site romain de Vertault-Vertillum (Côte-d’Or)

TROISIÈME PARTIE : LA TRANSFORMATION DES MATÉRIAUX

La pierre
- Jeanne-Marie DEMAROLLE, Recherches sur le travail du lapicide à partir d’une nouvelle dédicace à Hercule Saxsetanus
- Simone DEYTS, Ateliers de sculpture d’Autun, Langres et Dijon
Les métaux en alliages à base de cuivre, le fer et les métaux précieux
- Kordula GOSTENCNIK, Le fer, les alliages cuivreux et l’or : l’artisanat du métal sur le Magdalensberg
- Marc LEROY, Paul MERLUZZO, Les déchets des activités de métallurgie du fer dans les agglomérations de Gaule romaine : ateliers, dépotoirs et rebuts déplacés
- Corinne BESSON, Influences ou diversité de la bijouterie romaine d’Augustodunum et de Lugdunum
Le verre
- Maurice PICON, Pascale CHARDRON , Valérie THIRION-MERLE, La situation de l’artisanat verrier à Augustodunum dans le contexte des découvertes effectuées en Gaule
- Danièle FOY, L’implantation des ateliers de verriers en Gaule : centres urbains, péri-urbains et ruraux
Le travail des matières organiques
- Isabelle BERTRAND, Maryline SALIN, Le travail de l’os et du bois de cerf dans un sanctuaire de l’agglomération du Gué-de-Sciaux (Antigny, Vienne) : approche de l’« économie » d’un lieu de culte picton
- Sabine DESCHLER-ERB, Miser sur le bon cheval : le rôle des équidés dans la tabletterie romaine
- Karine ROBIN, Marilyne SALIN, Isabelle BERTRAND, Le quartier artisanal de la rue d’Aubonneau à Saintes : production de viande et artisanat de l’os aux Ier et IIe siècles après J.-C.
- Marquita VOLKEN, Le fer et la peau : le cuir et ses outils en milieu urbain romain
- Magali MINGAUD-CULLIN, La vannerie dans les provinces occidentales de l’Empire romain : témoignages épigraphiques et archéologiques

- -

Cet ouvrage est la publication des actes du colloque « L’artisanat antique en milieu urbain de Gaule romaine et des régions voisines », qui s’est tenu à Autun les 20, 21 et 22 septembre 2007, à l’occasion de l’exposition « Hommes de feu, hommes du feu : l’artisanat en pays éduen », présentée au Musée Rolin, du 22 sept. 2007 au 28 janvier 2008.
Il a bénéficié des subventions et financements du Ministère de la Culture et de la Communication (Direction générale des Patrimoines), du Conseil Régional de Bourgogne (Direction de la Recherche et de l’Enseignement supérieur), de la Ville d’Autun et de la Société Archéologique de l’Est.

Document annexe