Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Fundstücke

Rheinisches Landesmuseum  Trier, K. Theiss Verlag, Stuttgart, 2009, 228 p., 200 photos (Schriftenreihe des Rheinischen Landesmuseums Trier, 36).
Henri Gaillard de Sémainville

Texte intégral

1Cet ouvrage est un superbe album, remarquablement illustré, dont l’objectif est de mettre à disposition des lecteurs les reproductions de cent œuvres majeures conservées par le musée de Trèves. Chaque objet retenu bénéficie d’une double page avec, à gauche, une photo d’ensemble et une notice de présentation, et à droite, une photo de détail en couleur et en pleine page. L’ordre suivi est chronologique et l’on part ainsi d’outils du Paléolithique inférieur et moyen pour terminer avec deux tableaux du XIXe s. évoquant le patrimoine de Trèves et de sa région à cette époque. Les pièces les plus nombreuses - plus de la moitié du total - concernent cependant l’Antiquité et le tout début du Moyen Âge.

2Les documents présentés sont de nature très diverse, souvent très beaux, jamais sans intérêt. Si les œuvres retenues sont en effet toutes importantes, voire exceptionnelles pour certaines, on a manifestement privilégié la dimension esthétique. Les notices se limitent à une vingtaine de lignes en moyenne, complétées par quelques références bibliographiques. Mais, rédigées par des spécialistes, ces notices fournissent clairement l’essentiel aux lecteurs, lesquels, on l’aura compris, seront constitués avant tout par des non spécialistes, des amateurs du patrimoine de leur région et des beaux livres. Cet ouvrage s’adresse donc avant tout à des habitants de Trèves et de sa région.

3Ce type d’initiative est rare en France et méritait donc d’être connu, notamment des conservateurs de musées. C’est un moyen de mettre en valeur la richesse des collections de ces établissements en élargissant, notamment sur le plan local, le cercle souvent trop restreint de ceux qui acquièrent les catalogues accompagnant les expositions temporaires consacrées à des sujets spécialisés. Mais on peut aussi se demander si, à l’exception peut-être des plus grands musées, il existe en France une clientèle suffisante pour permettre de lancer de telles éditions, dont le prix de revient est évidemment élevé.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Henri Gaillard de Sémainville, « Fundstücke », Revue archéologique de l’Est [En ligne], Tome 59-2 | 2010, mis en ligne le 05 janvier 2012, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://rae.revues.org/6503

Haut de page

Auteur

Henri Gaillard de Sémainville

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page