Navigation – Plan du site
comptes rendus

Kurz Siegfried, Die Baubefunde vom Runden Berg bei Bad Urach

Stuttgartt, K. Theiss, 2009, 214 p., carte, plans, 3 dépl.(Materialhefte zur Archäologie, 89).
Bruno Chaume
p. 399

Texte intégral

1L’ouvrage de S. Kurz, édité en 2009 par le service des fouilles du Bade-Wurtemberg est la livraison n° 89 de la série des Materialhefte zur Archäologie.

2Le livre de 197 pages et trois dépliants comporte 11 chapitres. Les premiers chapitres traitent de la géologie, de la topographie du site et de l’historique des fouilles ; suivent ceux sur la description des structures d’habitat, toutes périodes confondues, la périodisation du site et un paragraphe de synthèse (p. 191-194) qui replace le Runder Berg dans la problématique diachronique des sites de hauteur fortifiés. L’ouvrage se termine par le catalogue de l’inventaire des structures (faits) (p. 197-214).

3Cette publication est la dernière d’une longue liste consacrée au site du Runder Berg (série Urach 1-11), interrompue par le décès de son initiateur, le professeur W. Milojcic. Le service des fouilles du Bade-Wurtemberg a repris le projet d’une publication de synthèse. L’analyse des structures d’habitat, qui en constitue la pierre angulaire, a été confiée à S. Kurz, spécialiste du premier Âge du Fer. Sa connaissance des sites de hauteur fortifiés a été précieuse pour conduire à son terme le projet.

4Le Runder Berg, près de Bad Urach (un bourg du Jura souabe situé dans l’arrondissement de Reutlingen en Bade–Wurtemberg), est un site aux pentes escarpées culminant à 711 m. Après des sondages sporadiques réalisés en 1909 par E. Paulus et P. Goessler, c’est W. Milojcic, professeur à l’Université d’Heidelberg, qui a engagé en 1967 une fouille systématique de l’ensemble du plateau du Runder Berg.

5Au centre du plateau sommital, les fouilles ont mis au jour un habitat fortifié. Il est formé d’une vingtaine de maisons sur poteaux porteurs défendues par une double palissade. Des bastions et tours complètent le dispositif défensif. Sur la pente est deux terrasses ont été aménagées.

6Le phasage des structures du plateau n’a pas été aisé à établir. En effet, le comblement des trous de poteau, creusés dans le substrat rocheux affleurant, contient des tessons céramiques, souvent peu nombreux, et d’époques différentes. Le spectre chronologique de ces artefacts va du Bronze final (Stufen Ha A2-B) aux périodes historiques plus récentes. Les Âges du Fer ne sont pas représentés. La grande phase d’occupation du site couvre la fin du IVe et le Ve siècle après J.-C. Le site cesse d’être occupé définitivement au Ottonisch Zeit, c’est-à-dire au Xe siècle ap. J.-C.

7Le Runden Berg est alors un site aristocratique majeur qui illustre parfaitement le phénomène de réoccupation des sites de hauteur à la fin de l’Antiquité tardive, un mouvement encore assez peu documenté en Bade-Wurtemberg où seulement trois sites de ce type sont connus. C’est dans ce contexte que la publication par Siegfried Kurz des fouilles de W. Milojcic prend toute sa valeur.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bruno Chaume, « Kurz Siegfried, Die Baubefunde vom Runden Berg bei Bad Urach », Revue archéologique de l’Est, Tome 61 | 2012, 399.

Référence électronique

Bruno Chaume, « Kurz Siegfried, Die Baubefunde vom Runden Berg bei Bad Urach », Revue archéologique de l’Est [En ligne], Tome 61 | 2012, mis en ligne le 27 septembre 2013, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://rae.revues.org/7407

Haut de page

Auteur

Bruno Chaume

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page