Navigation – Plan du site
comptes rendus

Frauke Stein, Franken und Romanen

Bonn, R. Habelt, 2011, 442 p., ill. n & b ; préface de Volker Bierbrauer (Saarbrücker Beiträge zur Altertumskunde, Bd 88) ; ISBN : 978-3-7749-3598-3.
Henri Gaillard de Sémainville
p. 406-407

Texte intégral

1Cet ouvrage est un hommage de l’Université de Sarre à Frauke Stein à l’occasion de ses 75 ans. Cette ancienne élève de Hans-Jürgen Eggers et de Joachim Werner a eu en effet une longue carrière d’enseignant-chercheur à l’Université de Sarrebruck. Comme en témoignent l’avant-propos des éditeurs, Rolf Hachmann et Rudolf Echt, et la longue introduction de Volker Bierbrauer, ainsi que sa bibliographie (en fin d’ouvrage), ses travaux se caractérisent par une grande diversité. Elle a commencé par s’intéresser conjointement à l’Âge du Bronze – ce qu’on ignore généralement – et à l’archéologie funéraire du VIIIe s., avec une importante thèse qui fait toujours référence en matière d’archéologie funéraire pour la fin de l’époque mérovingienne et le début de l’époque carolingienne (Adelsgräber des achten Jahrhunderts im rechtsrheinischen Deutschland, Munich, 1962).

2Mais depuis une trentaine d’années, ses recherches ont surtout porté sur la question des traces archéologiques des Francs et des Gallo-Romains (« Romanen ») dans les cimetières mérovingiens à l’ouest du Rhin et sur les hypothèses que l’on peut en tirer concernant le peuplement et les frontières linguistiques. L’interprétation de ces témoignages n’est pas aisée et ses positions n’ont pas toujours fait l’unanimité parmi les chercheurs français, notamment en Lorraine (voir par exemple les Actes des XXVIe Journées internationales d’archéologie mérovingienne de Nancy, Mémoires de l’AFAM, 19, 2008), mais on doit reconnaître une grande qualité à ces recherches : elles s’intègrent dans un important travail collectif et interdisciplinaire mené au sein de l’Université de Sarre, dans le cadre d’un groupe de travail qui réunit également des historiens et des linguistes ; parmi ces derniers, se trouvent notamment d’éminents spécialistes comme Wolfgang Haubrichs et Max Pfister.

3Le choix des éditeurs a consisté à regrouper dans un même volume treize articles de Frauke Stein. Ils le justifient par la volonté de réunir des études jusque-là dispersées et de mieux montrer ainsi son apport à la question des Franken und Romanen. On doit cependant préciser qu’un peu plus de la moitié seulement des études concernent cette question (sept sur treize), les autres portant sur divers points d’archéologie mérovingienne ; pour être juste, il faut toutefois ajouter qu’en nombre de pages, la question des Franken und Romanen représente un pourcentage supérieur. L’ensemble est classé par ordre chronologique et mêle donc les thèmes. On donnera simplement ici la liste de ces contributions, en indiquant entre parenthèses leur publication initiale.

4Pour le thème annoncé en titre :
« Die Bevölkerung des Saar-Mosel-Raumes am Übergang von der Antike zum Mittelalter » (Arch. Mosellana, 1989) ;
« Frühmittelalterliche Bevölkerungsverhältnisse im Saar-Mosell-Raum. Voraussetzungen der Ausbildung der deutsch-französischen Sprachgrenze ? » (Veröff. Komm. Saarländische Landesgesch. u. Volksforsch., 1994) ;
« Genèse linguistique d’une région frontalière : les environs de Forbach et Sarreguemines » (Cahiers Lorrains, 2000 ; en collaboration avec Martina Pitz) ;
« Kulturelle Ausgleichsprozesse zwischen Franken und Romanen im 7. Jahrhundert. Eine archäologische Untersuchung […] bei Audun-le-Tiche in Lothringen » (in : Akkulturation. Probleme einer germanisch-romanischen Kultursynthese in Spätantike und frühen Mittelalter. Tagung Paris 19-22 März 2002, 2004) ;
« Ergebnisse zur Interferenz zwischen Franken und Romanen im frühen Mittelalter anhand des Gräberfeldes bei Audun-le-Tiche (F, Dép. Moselle) » (in : „Grenzen“ ohne Fächergrenzen, Ann. Univ. Saraviensis, 2007) ;
« L’adoption d’anthroponymes germaniques par les populations autochtones de la Galloromania à la lumière des données archéologiques. L’exemple de la Lorraine romane » (Nouvelle Rev. Onomastique, 2008 ; en collaboration avec Martina Pitz).

5Pour les autres titres :
« Les tombes d’un chef franc et de sa famille à Güdingen. Considérations sur le rôle de l’aristocratie dans l’implantation franque entre Meuse et Sarre » (in : Actes des Xe Journées internationales d’archéologie mérovingienne, Metz 20-23 octobre 1988, 1989 ; version enrichie dans ce volume) ;
« Grabkammern bei Franken und Alamannen. Beobachtungen […] in das merowingische Reich » (in : Herrschaft, Kirche, Kultur. Festschrift für Fr. Prinz, Monogr. Gesch. Mittelalter, 1993) ;
« Die Gräber unter dem Kölner Dom im Vergleich zu anderen Grablegen der Merowingerfamilie » (in : Die Domgrabung Köln. […]. Kolloquium[…]14.-17 März 1984 in Köln, Stud. Kölner Dom, 1996) ;
« Da erhoben sich die Langobarden aus ihren Sitzen und wohnten etliche Jahre in Rugiland. […] » (in : Grenzen erkennen, Begrenzungen überwinden. Festschrift für R. Schneider, 1999) ;
« Die Spangenhelme von Pfeffingen und Gammertingen im 7. Jahrhundert. Überlegungen zur Bestimmung ihrer Herstellungsräume », Acta Praehist. et Arch., 2003) ;
« Waffenteile in Rhein-Weser-germanischen Brandgräbern. Ausnahme von der Regel oder eine durch das Totenritual verschleierte Waffenbeigabensitte ? » (in : Reliquiae Gentum. Festschrift für H. W. Böhme, Internat. Arch. Stud. Honoraria, 2005).

6Ce volume permettra effectivement un accès plus facile à des études publiées parfois dans des actes de colloques d’un accès malaisé. Il est aussi et surtout la manifestation de l’amitié et de l’estime que ses collègues portent à Frauke Stein.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Henri Gaillard de Sémainville, « Frauke Stein, Franken und Romanen », Revue archéologique de l’Est, Tome 61 | 2012, 406-407.

Référence électronique

Henri Gaillard de Sémainville, « Frauke Stein, Franken und Romanen », Revue archéologique de l’Est [En ligne], Tome 61 | 2012, mis en ligne le 27 septembre 2013, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://rae.revues.org/7413

Haut de page

Auteur

Henri Gaillard de Sémainville

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page