Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Robin Furestier

Bernard GÉLY, Wolfgang PAPE dir., La nécropole des Géandes à Bourg-Saint-Andéol (Ardèche) dans le cadre du dolmenisme en Bas-Vivarais

Lyon, ALPARA/Maison de l’Orient et de la Méditerranée, 2014, 344 p. (Documents d’Archéologie en Rhône-Alpes, 41). ISBN : 2-916125-08-6.
p. 535-536

Texte intégral

1Remettre un peu de lumière sur le dolménisme et la fin du Néolithique en Ardèche n’est pas le moindre des mérites de cet ouvrage qui réactualise les données d’un département riche de près de 850 dolmens. Ainsi, la fouille de la nécropole des Géandes dans son intégralité n’est pas ici la finalité de ce volume, mais le point de départ d’une remise en contexte de l’ensemble des dolmens autour des Gorges de l’Ardèche.

2Le méticuleux travail préliminaire de recherche historiographique n’est pas seulement matérialisé dans deux chapitres concernant les recherches sur cette nécropole (chapitre 2.4) ou les recherches sur les dolmens en général (chapitre 3.3), il est présent dans tout le volume et permet de comprendre la difficulté d’étude de ces monuments malheureusement pillés et détériorés depuis le XIXe siècle.

3Outre quelques données inédites sur les dolmens de la nécropole d’un point de vue architectural (chapitre 3) et d’un point de vue anthropologique (chapitre 7.1), cet ouvrage offre un bilan nécessaire sur les dolmens des alentours des Gorges de l’Ardèche. Bilan qui met en lumière à la fois leur intérêt d’étude et celui de leur préservation. Car les prospections (chapitre 4) menées dans le cadre des recherches sur la nécropole ont malheureusement mis en évidence la dégradation, voire la disparition, de trop nombreux monuments depuis la date de leur découverte. En effet, sur les 300 dolmens recensés dans la littérature, près de la moitié reste encore introuvable sur le terrain. Toutefois, 154 monuments ont pu être documentés et réactualisés, notamment par un travail salutaire de relevé de terrain et de retour sur les collections de chacun d’eux, quand celles-ci sont existantes ou disponibles !

4Peut-être regrettera-t-on que cette riche documentation ne soit pas regroupée et organisée dans une annexe en fin d’ouvrage plutôt que dispersée au gré des chapitres, ce qui aurait permis une plus grande facilité de consultation et une lecture plus fluide. Dans les regrets, on ajoutera l’absence d’échelle dans de nombreuses photographies et l’inégale qualité des représentations graphiques des monuments et du mobilier.

5Ce mobilier archéologique, issu de « fouilles » anciennes est souvent pauvre et extrait de son contexte stratigraphique. Il n’apporte donc que peu d’aide à la résolution des questions nécessaires de calage chronoculturel concernant l’édification et l’utilisation des dolmens.

6Il reste l’architecture des monuments qui apparaît comme l’élément le plus informatif et bien exploité par les auteurs pour la nécropole elle-même et pour le reste de la zone de prospections (chapitre 5).

7L’ouvrage sous la direction de B. Gély et W. Pape permet donc de se rendre compte du potentiel de la zone choisie et revient sur les questions de base que nous posent ces dolmens. Sans apporter de nouvelles réponses, cet ouvrage présente l’intérêt de réinvestir ces questions et appelle tout à la fois la reprise des travaux de recherche sur ces monuments funéraires, notre devoir de protection et de mise en valeur, et enfin, plus largement, la nécessaire réactualisation des connaissances concernant la fin du Néolithique en Ardèche.

Pour citer cet article

Référence électronique

Robin Furestier, « Bernard GÉLY, Wolfgang PAPE dir., La nécropole des Géandes à Bourg-Saint-Andéol (Ardèche) dans le cadre du dolmenisme en Bas-Vivarais », Revue archéologique de l'Est, tome 64 | 2015, [En ligne], mis en ligne le 18 novembre 2016. URL : http://rae.revues.org/8559. consulté le 21 février 2017.

Droits d'auteur

© Tous droits réservés