Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Antony HOSTEIN, La cité et l’empereur : les Éduens dans l’Empire romain d’après les Panégyriques latins

Paris, Publ. de la Sorbonne, 2012, 543 p. ISBN 978-2-85944-712-0
Sabine Lefebvre
p. 539

Texte intégral

1Fondé sur l’étude des Panégyriques latins datés de la fin du IIIe et du début du IVe siècle ap. J.-C., ce très beau travail témoigne de la variété des compétences de son auteur. Débutant par une analyse des aspects rhétoriques des discours, l’ouvrage permet ainsi de comprendre l’intérêt de ces textes longs, que leur nature particulière a pu rendre « suspects » au yeux des historiens. Un rappel de l’usage du panégyrique dans l’Antiquité conduit l’A. à présenter les particularités de plusieurs de ces discours. Dans un deuxième temps, il s’est penché sur les aspects institutionnels, en mettant en valeur les relations entre les princes et la cité des Éduens, et plus particulièrement sa capitale Autun. Divers moyens furent employés par le centre du pouvoir afin d’aider au relèvement d’une cité ayant souffert des incursions barbares et autres difficultés au cours du IIIe siècle. Deux chapitres sont ainsi consacrés à Eumène et aux Écoles ; les aspects fiscaux ne sont pas pour autant négligés, ce qui permet à l’A. d’envisager les multiples aspects des liens existant entre le prince et ses sujets. Une troisième et dernière partie est consacrée aux aspects idéologiques. Véhiculée par les Panégyriques, l’image du prince vue par les provinciaux y est détaillée : la mise en scène du pouvoir, le contact direct avec l’empereur sont évoqués. Mais c’est aussi l’image que les Éduens veulent donner d’eux-mêmes qui est détaillée. L’A. a repris le dossier des relations, anciennes, nouées par Rome avec les Éduens. Ce sont là de belles pages éclairant l’histoire du peuple, de Bibracte et d’Autun qui sont proposées au lecteur, étayées par les découvertes récentes faites à Bibracte, par l’analyse détaillée de la titulature de la cité. L’A. fournit des arguments en faveur du statut de colonie latine octroyée à la civitas, et on le suit volontiers dans sa démonstration. Un dossier d’annexes prosopographiques, une riche bibliographie concluent le volume – on peut regretter l’absence d’une liste des figures. A. Hostein propose avec ce travail une réflexion argumentée, riche, renouvelant aussi bien l’histoire du grand Est de la Gaule pour la période tardive – que les fouilles très récentes menées à Autun contribuent à enrichir –, que pour la période de transition entre la fin du monde gaulois et les débuts de l’appartenance à l’Empire romain.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sabine Lefebvre, « Antony HOSTEIN, La cité et l’empereur : les Éduens dans l’Empire romain d’après les Panégyriques latins », Revue archéologique de l’Est, tome 64 | 2015, 539.

Référence électronique

Sabine Lefebvre, « Antony HOSTEIN, La cité et l’empereur : les Éduens dans l’Empire romain d’après les Panégyriques latins », Revue archéologique de l’Est [En ligne], tome 64 | 2015, mis en ligne le 18 novembre 2016, consulté le 20 août 2017. URL : http://rae.revues.org/8565

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page